"LA REINE"

 

 

Non je ne suis pas la Reine. J'en suis une parmi tant d'autres.

 

J'ai quittée la campagne. Pour dire vrai, j'ai fuguée, je me suis sauvée. J'en avais assez de passer ma vie seulement qu'à travailler dans la ruche familiale pour le salaire quasi-minimum. J'avais besoin de changer d'air, de voir du pays.  

   

À présent, je suis en ville. En pleine société urbaine. J'adore voir les gens courir et se stresser pour mille et une raisons. Moi je suis tout à fait le contraire. Le stress ne me touche pas du tout. Du moins, plus maintenant. Je me relaxe au maximum. Je prends le temps de regarder, d'écouter, de sentir la nature civile.  

 

Je suis actuellement sur une branche au sommet d'un arbre. Vu la chaleur intense, deux belles grandes feuilles me servent de cabane pour profiter de l'ombre. J'aime bien passer mes journées à me promener et à flâner un peu partout… mais je me sens seule.

 

J'avais l'habitude d'être parmi des centaines et des centaines de mes semblables où l'on jacassait beaucoup ! Maintenant, je rencontre la solitude, cet aspect de la vie que la majorité du monde ne peut tolérer.  

   

Un écureuil sautille de branche en branche juste un peu plus bas sans même savoir que je prends plaisir à le regarder agir. Il semble très nerveux. On dirait qu'il vient de faire un mauvais coup. Peut-être est-il très près de la nature humaine ! Le comportement humain influence peut-être les écureuils ! Ah pis je m'en fous ! Je n'ai pas l'habitude de jouer au psychologue !  

 

Malgré tout, je ne peux plus dire que la solitude me pèse. Au contraire, on est peut-être mieux seule ! Tant qu'à entendre des conneries et des stupidités à longueur de journée, vaut mieux être seule et avoir la paix. Du moins, c'est ce que j’en pense jusqu'à maintenant.

 

Si dans quelques jours, le vent de la solitude me fait changer d'idée, j'aurai juste à retourner dans l'usine de miel pour continuer la mission que la Reine m'a donnée à ma naissance. Selon ce qu'elle m'a raconté, je serais née en plein "rush" de production.

 

Toutes les autres virevoltaient comme des folles pour fournir à la production et s'écriaient en m'apercevant: -Oh le beau bébé !   

  

Quelques jours après ma naissance, tandis que j'étais la préférée de la Reine, elle m'avait dit: -Quand je vais mourir ou lorsque je prendrai ma retraite, c'est toi qui seras couronnée Reine de l'usine !

 

Cette déclaration m'avait beaucoup touchée et j'en étais très heureuse. Cependant, je voulais décider de ma vie et je suis partie sans avertir personne.  

   

L'écureuil m'a vue. Il me regarde à son tour entre les feuilles qui se balancent. Je crois qu'il voudrait être mon ami. Peut-être est-il touché par la solitude ! Mais comment pourrait-on devenir des amis ? Nous sommes si différents. On ne parle pas le même language. On a pas les mêmes activités, passe-temps, sorties.

 

Il me fixe toujours, dressé sur ses pattes arrière en concassant une cacahuète entre ses pattes de devant. Il a l'air gentil. Je crois même qu'il me fait des beaux yeux pour me charmer. Plus je le regarde, plus je le trouve beau et intéressant. Il s'approche de plus en plus. Je ne sais pas si je dois m'envoler ou si je dois attendre ! Je ne suis pas très habituée à ce genre de situation. Surtout pas avec les écureuils ! Il s'arrête près de moi et on se regarde presque passionnément. Le soleil brille juste pour nous deux. La vie vit juste pour nous deux. Et sur la Terre, il y a, juste nous deux !  

  

Depuis que je suis en ville, je vois assez rarement mes semblables. Je n'aurais jamais pensée devenir amie avec un écureuil ! Du moins, j'espère qu'on le deviendra ! Je crois bien que oui. Je me demande pourquoi il serait intéressé à devenir l'ami d'une abeille !

 

Peut-être que nos différences nous uniront ! Ah c'est ça... il veut découvrir de nouveaux horizons. Il veut apprendre et faire autre chose. Il est peut-être tanné de la routine ! Il s'approche encore de plus en plus avec son restant de cacahuète. Peut-être veut-il m'en offrir un morceau pour se montrer poli et généreux! Je n'ai jamais goûté aux cacahuètes pis ça m'intéresse pas vraiment non plus. Il doit sentir que je suis timide, que je n'ai pas vraiment d'expérience en amour !   

   

Il est venu à bout de se dégêner... il m'a dit son nom ! Il s'appelle Squirrel ! Je lui ai évidemment dit le mien: Honey !

 

Maintenant, il m'invite à lui grimper sur le dos pour faire une petite promenade. Toute une promenade ! J'ai finalement compris pourquoi les humains aiment tant les montagnes russes !

 

Squirrel se fait un plaisir fou en courant et en sautant partout en sachant qu'il me fait tournoyer le coeur dans tous les sens ! Je ressens des émotions fortes !  

   

Pendant ces heureux mois d'été, j'ai passée du très bon temps avec mon amoureux écureuil et sa famille. J'ai rencontré sa mère, son père, ses frères et soeurs... du très bon monde!   

 

Nous habitons dans cette cour où le grand homme travaille dans son jardin. L'an passé, il a construit une belle petite cabane en bois pour la famille écureuils. Et c'est dans cette belle petite cabane que j'ai la chance d'habiter moi aussi.  

  

Faudrait bien qu'un jour j'aille présenter mon copain à ma famille à l'usine.   

 

La Reine des abeilles n'est pas encore morte et n'a toujours pas pris sa retraite mais je suis quand même déjà la Reine... la Reine des écureuils !  

FIN

 

tous droits réservés

1997