"MIROIR, MIROIR !"


 

Oh oui elle était belle ! D'une beauté quasiment irréelle. Une forte personnalité. Une démarche digne des top-modèles.

 

Elle n'était pas seulement belle, elle était aussi très intelligente. On pouvait parler de n'importe quoi avec elle.

 

Elle semblait tout savoir. Elle s'intéressait à tous les sujets possibles et impossibles.  

  

Je l'ai connu en secondaire 5. Elle était nouvelle à la polyvalente et dans le quartier.

 

J'ai été son premier ami à Montréal. Elle a vécu son enfance à Trois-Rivières pour aboutir ici avec ses parents. Son père n'avait plus grand travail là-bas. Je ne me souviens pas vraiment ce qu’il faisait dans la vie.

 

Quant à sa mère, pas de problème de ce côté-là, elle n'a jamais travaillé ! Elle a toujours préféré se faire vivre par son homme. Oui mesdames vous avez raison, s'occuper des enfants, faire le lavage, préparer les repas, s'occuper du budget, faire plaisir à son bonhomme... ça aussi c'est du travail !  

   

Quelques mois après le début scolaire, on a commencé à sortir ensemble. Tous mes amis m'enviaient d'avoir une si belle blonde. J'étais fier d'elle et pas seulement pour son apparence.

 

J'aimais quand on se parlait de tout et de rien. Qu'on se promenait main dans la main dans le parc ou dans la forêt. Elle m'envahissait l'esprit à tous moments.  

 

Nous avions seulement un cours ensemble: le cours de français. Alors quand j'étais en histoire, je pensais à elle. Quand j'étais en biologie, je pensais à elle. Quand je voyais une autre belle fille avec de très belles fesses, je pensais toujours et seulement qu'à elle !

 

Et c'est avec elle, heureusement, que j'ai vécu ma "première fois" ! Elle, c'était sa cinquième ou sixième...

 

Avec elle, pour ce fameux moment, je n'étais même pas stressé, pas nerveux. Pas de mains moites ou froides. Tout allait comme sur des roulettes !   

  

J'étais heureux avec elle. Je pense qu'elle aussi avec moi. Sauf que quelques temps après, sa petite manie agaçante prenait toujours de plus en plus d'ampleur... Oh miroir, miroir !

 

Elle était toujours devant ces fichus miroirs entrain de se regarder, de se mettre du "spray net", du rouge à lèvres, du "make up"...   

   

Partout où elle pouvait se regarder, elle ne ratait pas sa chance. Elle passait quasiment la moitié de la journée devant son maudit miroir !

  

Je commençais à être tanné de toujours attendre, attendre, attendre ! Elle était super belle sans maquillage. Je ne comprenais pas pourquoi elle perdait tellement de temps à se maquiller.

 

Pour ses vêtements, c'était sensiblement le même scénario. La salle d'essayage battait son plein !   

   

Finalement je trouvais que c'était une fille un peu trop compliquée à mon goût. Notre relation devenait aussi de plus en plus compliqué et je mis fin à ce cirque inutile.

 

J'étais plus capable d'être dans la "salle d'attente"!

 

Ça faisait un mois que je ne l'avais pas revu. Je pensais qu'elle était peut-être partie en vacances avec ses parents... Je ne la voyais même plus à l'école... on avait pas de nouvelles d'elle...   

  

Cet après-midi, je rentre au restaurant près de chez moi pour aller dîner et une personne que je ne connais pas me salue...

 

-Allô Stan ! Me dit cette personne en ayant beaucoup de difficultés à articuler.

 

-Allô ! On se connaît ? Lui demandais-je.

 

-J'ai eu un grave accident et mon visage a été totalement défoncé... Voilà pourquoi je suis devenue mongole et à moitié "légume" !

 

Maintenant, je ne passe plus mon temps devant le miroir !  

 

J'étais terriblement abattu...   

 

FIN

 

tous droits réservés

1997