"LE CARRÉ NOIR"


Ce que vous voyez actuellement, c'est mon studio !

 

C'est ici que je donne mon âme à mes toiles que je mets en vie avec un soin professionnel.

 

Cependant, je ne suis pas un peintre professionnel. Je me classe davantage parmi les peintres amateurs expérimentés.

 

Je ne gagne malheureusement pas ma vie avec celles-ci mais j'espère bien en vivre un jour.

 

Pour atteindre mon but, je peins quasiment jour et nuit ! Je n'ai pas d'autre travail puisque je n'ai pas vraiment besoin de travailler pour avoir de l'argent.

 

Mes parents sont décédés il y a deux ans et m'ont légué une généreuse fortune.

 

Au-delà de l'argent, ils me manquent beaucoup. Je sens qu'il m'encourage toujours pour que je réussisse. Et ils ont, d'en haut, l'oeil sur moi!   

 

Je ne suis pas vraiment connu dans le monde des peintres professionnels. Je connais seulement quelques peintres comme moi qui aimeraient réussir à se tailler une place et vivre de leur art.  

 

Pour tenter de faire connaître mes oeuvres, j'ai l'intention d'organiser une exposition dans une petite salle. J'y exposerai une cinquantaine de toiles dont j'ai beaucoup de reconnaissance.

 

J'y inviterai évidemment le peu de famille qu'il me reste, mes amis et des gens du milieu. Ça me donnera aussi l'occasion de me faire des contacts intéressants pour promouvoir ma carrière.   

 

Chevy a besoin d'environ un mois pour finaliser les préparatifs de son exposition. Il loue une petite salle de réception très sobre dont il a lui-même fait l'aménagement approprié pour l'événement.

 

 De plus, il a aussi peint une dizaine de nouvelles toiles.  

 

Il est très nerveux d'enfin se dévoiler au grand jour devant un public qui viendra admirer ses sujets. Chevy n'a pas de spécialité de thème en particulier. Il peint tous les styles.

 

Il est maintenant minuit. Chevy s'attarde au moindre détail de la salle. À la veille de l'événement, il contemple ses toiles comme s'il ne les avait jamais vus.

 

Comme au premier coup d'oeil d'un inconnu, il tente de trouver le subtil de l'image qui émerveillera le voyeur.

 

Pour Chevy, la couleur est comme une note de musique, celle-ci se doit d'être juste et appropriée à l'ensemble de l'oeuvre.

 

Le regard du personnage doit vous parler pour vous convaincre d'une situation quelconque.

 

Un panier de fruits, par exemple, ne doit pas être qu'un tas de fruits passant du froid à la température de la pièce.

 

 Il doit sembler nous raconter son état d'âme. Puisque les objets aussi ont leur état d'âme et leur façon d'être. Chaque truc a sa propre histoire, son vécu, sa destinée !   

 

Chevy a aussi une quinzaine de toiles en noir et blanc. Il aime cette formule qui va directement à l'essentiel de l'image pure.

 

 Il aime bien aussi l'incompatibilité logique de certains sujets comme un cintre accroché à un bas de laine ou... une glissade placée dans le fond d'une piscine ou... un chien qui dort dans un nid d'oiseaux !

 

Chevy ne se met pas de barrière. Il peint ce qu'il veut et comme il le veut. L'artiste doit avoir pleine liberté d'expression pour faire évoluer son art au maximum.  

 

Il s'assied maintenant dans un fauteuil pour relaxer un peu. Il a confiance en son projet. Il pense qu'avec de la persévérance, on arrive toujours à quelque chose.

 

Il est maintenant près de 00h:45, il ferme toutes les lumières et quitte pour se rendre à la maison.  

 

Il est 8h00 du matin, son réveille-matin retentit ! Chevy frappe sur celui-ci pour l'arrêter et se redresse dans son lit. Il ne se sent pas fatigué. Il est même en pleine forme.

 

Cependant, il est très nerveux. Il a un peu mal au ventre à cause de la nervosité. Il n'a pas faim pour le moment.

I

l se sent capable de déjeuner que vers 10h15. Il se rend au petit resto du coin pour un bon déjeuner.   

 

Les portes de l'exposition ouvriront à 15h00 pour le public. Chevy arrive vers 13h00 pour se mettre dans l'ambiance et visualiser le déroulement.   

 

Quand il déverrouille la porte, il ne s'aperçoit encore de rien malgré la légère lueur de clarté qui se faufile dans le cadrage de porte.

 

Dès qu'il ouvre les lumières, il reste stupéfait. Il se demande ce qui s'est passé ! Un intrus est venu saboter l'affaire pendant la nuit ?

 

Sur le moment, il pense qu'il devrait mieux annuler l'exposition prétextant une maladie grave ou... un feu dans le local...  

 

Sous les toiles, c'est comme si les couleurs avaient décidé de se laisser couler sur le mur.

 

Comme si elles avaient déteint comme par magie. Les peintures sont à moitié reconnaissables.

 

Les couleurs coulantes sur le mur donnent un effet majestueux et hors du commun. Comment cela a-t-il pu se produire ? Se demande Chevy.  

 

À 15h00, il décide quand même de faire ouvrir les portes pour accueillir les gens en laissant la scène telle quelle...  

 

À sa grande surprise, les gens sont très étonnés par la qualité des tableaux de Chevy.

 

Ils sont surtout très étonnés par la doublure des couleurs sur le mur. Ils pensent tous que

 

Chevy vient d'inventer un nouveau style, une nouvelle façon de faire ! Vu l'étonnement et la reconnaissance des gens, Chevy ne dit mot à personne de la vérité qu'il ne connaissait même pas lui-même ! Il se laisse complimenter par ces futurs contacts...

 

Après la tournée des tableaux qui est couronné de succès, les visiteurs admirent le dernier de l'exposition: un carré noir de 3' x 3'.

 

-Mais qu'est-ce que cette toile peut bien représenter ? Demande un journaliste

devant la simplicité évidente de cette toile.

 

-Elle représente son peintre ! Elle est forte en caractère, sincère et fonceuse ! Sans bavure et sans demi-mesure ! La peinture sur le mur démontre encore une fois la créativité et le talent du peintre ! De répondre avec une extrême conviction, un important propriétaire de galerie d'art de New York.

 

-Je veux bien croire votre analyse de la toile, de rétorquer le journaliste, vous êtes un expert en la matière mais... il faut vraiment être un connaisseur pour savoir apprécier l'art abstrait.

 

-Je suis d'accord avec vous, cette toile représente aussi la signature de l'artiste en question... et cette signature est authentique, intouchable et inimitable ! De convaincre l'expert.

 

-Vous pensez ? Ajoute le journaliste.

 

-Sans aucun doute ! De répondre l'expert.

 

-Merci monsieur pour les précisions ! De dire le journaliste. L'expert se retourne vers Chevy...

 

-Vous savez mon cher Chevy, vous avez l'art dans le sang ! Vous savez nous émerveiller en général. Une chose semblant banale devient extraordinaire d'après votre sens artistique !

 

De dire le propriétaire, sachant ce qu'il dit. Ce dernier ouvre sa mallette et... lui propose un contrat !

 

-Prends connaissance de ce contrat, tu pars pour New York et pour le monde entier! De dire le pro.

 

Chevy n'en croit ni ses yeux, ni ses oreilles... et il signe…

X  CHEVY "CARRÉ NOIR"  

 

FIN

 

tous droits réservés

1997