"LES TABLES"

 

Je suis fier du changement.

 

Hier soir j'ai fait un grand ménage dans ma cabane à sucre et pour changer de décor, j'ai changé toutes les tables de côtés.

 

Vous êtes sûrement déjà venu dans ma cabane, les tables rectangulaires étaient placées du nord au sud mais maintenant, elles sont placées d'est en ouest.

 

Moi j'aime bien le changement de coup d'oeil que ça donne. Mes clients vont sûrement aimer ça.   

 

-Oh boy mon Raymond, t'as changé tes tables de bords ! Ça fait changement !

 

-Moi j'aimais bien les tables de l'autre côté ! J'espère que je vais m'habituer comme ça !

 

-Ah moi j'aime pas ça pantoute comme ça ! J'aime pas du tout la différence que ça fait !

 

-Ben moi j'aime ça ! C'est parce que vous êtes pas habitués… Arrêter de chicaner pis de critiquer pour rien !

 

-Moi j'aime pas ça ! J'ai le droit de donner mon opinion !

 

-Si les tables avaient toujours été de ce côté-là et que je les avais changées pour l'autre côté, tu aurais chialé quand même ! C'est parce que t'es pas habitué !

 

-De toute façon, d'un côté ou de l'autre, t'aimes ça venir ici ?

 

-Ben oui Raymond, tu le sais bien !   

 

Deux semaines sont passées et j'entends encore parler des tables. Je commence à être un peu tanné d'entendre parler de ça.

 

Les opinions sont quand même assez également partagées. Je ne pensais pas qu'un simple changement comme ça créerait un tel émoi. J'aime, j'aime pas: question de goût…  

 

Pour remédier à la situation, mes clients me donnent leur suggestion...

 

-Dans cette moitié de la cabane, tu peux mettre les tables du nord au sud pis dans l'autre moitié, de l'est à l'ouest.

 

-Moi je suggère que Raymond alterne de mois en mois ! Ce mois-ci, du nord au sud et le mois prochain, de l'est à l'ouest.

 

-Moi je propose qu'il mette les tables en diagonale, voilà la solution !

 

-Non ! Moi je dis qu'elles devraient être placées comme ça: La première, du nord au sud. La deuxième, de l'est à l'ouest...

 

-Moi je propose qu'elles redeviennent comme avant !

 

-Moi je veux qu'elles restent de la nouvelle façon ! J'aimais pas ça avant !

 

-Moi aussi !

 

-Pas moi !  

 

Des dizaines de solutions pour choisir mais je ne sais pas trop laquelle prendre.

 

Ce soir-là, en calculant mes états financiers, je m'aperçois qu'il me reste un certain montant dans mon budget de dépenses.

 

Je décide d'appeler un ami qui s'occupe de l'encan du quartier...

 

-Allô Bertrand ! C'est Raymond !

 

-Salut mon Raymond !

 

-Dis-moi Bertrand, as-tu encore le lot de tables de la faillite de l'auberge ?

 

-Oui, je les ai encore !

 

-Est-ce que tu me ferais un bon prix ?

 

-Pour toi ? C'est presque donné mon Raymond !  

 

Le lendemain matin, Bertrand m'envoie ma commande: 75 tables... rondes !  

 

FIN

 

TOUS DROITS RÉSERVÉS

1997