"LE NOUVEAU PLOMBIER"

 

Encore le même problème.

 

Son évier de cuisine est encore bouché par le gras qu'elle envoie dans le drain.

 

Le propriétaire lui a dit que le plombier passerait dès que possible mais on ne sait ni le jour, ni l'année !   

 

Elle vit seule dans son 3 1/2. Elle paraît plutôt bien. Elle a un bon vocabulaire et une bonne culture. Elle est optimiste. Aime la vie.

 

Généreuse de son temps et d'elle-même. Elle n'a pas d'enfants mais elle aimerait en avoir si ... son grave problème de type inhabituel pouvait s'estomper avec le temps !   

 

Son problème repousse tous ses amoureux. Même ses amies de femmes la repoussent quand elles apprennent ou sont témoins de ce problème particulier.

 

Elle a vu plusieurs médecins et spécialistes pour se débarrasser de ce mystère mais ils n'ont pu résoudre l'énigme...   

 

-Je l'ai dit en début de semaine, le plombier viendra dès que possible ! D'expliquer de nouveau le propriétaire qui semble avoir l'esprit ailleurs.

 

-J'espère qu'il viendra bientôt car mon évier est complètement bouché et il est plein jusqu'au bord...  

Ça frappe à la porte... c'est enfin le plombier !

 

-Bonjour monsieur, je suis contente de vous voir !

 

-Bonjour madame, je suis le nouveau plombier ! Le plombier habituel a eu un accident de travail. Je le remplace jusqu'à nouvel ordre.

 

-Il a eu un accident grave ?

 

-Ce que je sais, c'est qu'il a eu un problème avec son dos...

 

-Vous avez l'air aussi gentil que lui !

 

-Merci ! Bon, je vais regarder le problème de votre évier. Il se dirige dans la cuisine avec son coffre rouge.

 

-Ça fait quelques jours qu'il est bouché ! Dit-elle.

 

-Est-ce que vous avez échappé quelque chose dans le trou ?

 

-Non, pas à ma connaissance ! Je pense plutôt que c'est à cause du... gras !

 

-C'est bien possible ! C'est une bien mauvaise habitude que d'écouler du gras dans le trou de l'évier.

 

-Oui je le sais, c'est une mauvaise habitude. Je vais tenter que ça ne se reproduise plus.

 

-Bien.  

 

Elle le regarde d'un oeil intéressé… D'autant plus qu'elle est célibataire depuis bientôt un an. Il paraît bien lui aussi.

 

Je pense qu'ils iraient bien ensemble... Je pressens qu'elle aimerait bien le revoir !

 

Elle le fixe toujours passionnément pendant qu'il siphonne en faisant éclabousser l'eau quelque peu sur les rebords. Elle ne le lâche pas d'une seconde...

 

-Je vous aime déjà monsieur ! Dit-elle, déjà amoureuse.

 

-Pardon ? Dit le plombier en arrêtant de pomper momentanément. -Est-ce que j'ai bien compris? Il se retourne pour la regarder mais il ne voit plus personne... Il se remet à pomper...

 

-Je vous aime !!! Crie-t-elle encore plus fort.

 

-Mais où êtes-vous nom de Dieu ?

 

-Mais je suis là... à vos pieds ! Répond-elle, craintive.

Il se retourne de nouveau et effectivement... elle est à ses pieds

 

-Mais que se passe-t-il ? Demande-t-il, étonné de voir une personne qui mesure maintenant… six pouces !

 

-Vous pouvez partir, vous aussi ! Dit-elle, triste.

 

-Partir ! Pourquoi ?

 

-Parce que vous avez peur... Pourquoi ne faites-vous pas comme tout le monde ? Vous n'avez pas peur de moi ?

 

-Je vous avoue que c'est un peu spécial comme situation mais je n'ai pas peur de vous !

 

-Ah non !

 

-J'ai quelque chose à vous dire moi aussi !

Elle le regarde en se rongeant les ongles...

 

-Je vous aime... moi aussi !

 

-C'est vrai ?

 

-Tout à fait ! Mais qu'est-ce qui fait que vous

soyiez rendue si petite ? Demande-t-il, curieux.

 

-Personne ne comprend mon problème. Les médecins et les spécialistes étudient toujours mon cas mais ne comprennent rien. Tout ce que je sais, ce phénomène se produit toujours quand je suis... amoureuse !

 

-Ah oui !

 

-J'avais peur que vous me fuyiez !

 

-Pas de danger !   

 

Le plombier se remet à pomper car l'évier cause encore des problèmes... Alors qu'il s'agenouille pour dévisser le tuyau sous l'évier, il sent qu'elle lui grimpe dessus pour aller l'embrasser !

 

Il la laisse faire comme s'il ne se rendait pas compte. Sur son épaule, elle s'étire quelque peu et pose ses petites lèvres chaudes et fringantes sur son cou...

 

-Tu es gentille ! Dit-il en chuchotant.

 

-Tu crois que c'est possible entre nous ? Demande-t-elle.

 

-Absolument ! De conclure son bien-aimé.

 

Il la prend dans ses grandes mains et l'embrasse comme on embrasse un petit oiseau... Il l'installe confortablement dans sa poche de chemise...

 

-Avise-moi quand tu sentiras que tu reviendras de taille normale !

 

-Ouf ! C'est pas pour tout de suite ! Dit-elle, enfin heureuse que quelqu'un la comprenne et l'accepte...  

FIN

TOUS DROITS RÉSERVÉS

1997