"SOIR DE GALA"

 

La grande horloge grand-père en bois massif près de l'aquarium indique: 18h04.

 

La plus belle femme de l’édifice décide de se faire couler un bain chaud pour relaxer un peu avant de partir pour le gala qu'organise sa meilleure amie.  

   

La ville de Vancouver a inauguré cet immense complexe d'appartements il y a maintenant dix ans et Stéphanie y habite justement le 23e étage du versant sud.

 

Elle vit seule dans ce beau 3 1/2 décoré entièrement par elle-même puisqu'elle est décoratrice intérieure pour une des plus grandes firmes du Canada qui se nomme "Inside Dec". 

 

Elle y travaille depuis près de cinq ans et met beaucoup d'effort pour atteindre ses objectifs. Elle réussit toujours de façon très remarquable.

 

Elle est grande, sexy et très charmante. Elle a  une beauté naturelle ainsi qu'une forte personnalité agréable qui plaît bien partout où elle passe. Elle a les cheveux longs et bruns avec les yeux bruns aussi.

 

Sa dentition parfaite semble quasiment irréelle. Elle parle le français, l'anglais, un peu l'italien et parle beaucoup... au téléphone avec Rachel, sa meilleure amie qui habite la ville voisine.  

    

Le téléphone retentit chez Rachel...

 

-Oui allô ! Répondit une jolie voix de femme qui semble très relaxe.

 

-Rachel, c'est moi ! S'annonce Stéphanie.

 

-Bon, est-ce qu'on se parle encore toute la soirée au téléphone au lieu d'aller à mon gala de présentations des nouveaux mannequins ? Demande Rachel en riant.

 

-Es-tu folle toi ? Ils ont bien trop besoin de toi ! Lui dit Stéphanie qui ne croyait pas à sa suggestion.

 

-Je fais des blagues ! Réplique Rachel après une " touche " de cigarette.

 

-Je ne te parlerai pas longtemps, j'ai le bain qui coule... Je voulais juste te demander si ton nouveau copain va être de la partie ce soir ?

 

-Bien sûr ! Répondit-elle, heureuse.  

 

Tout à coup, Stéphanie a un mal terrible près du coeur et n'a le temps d'en dire mot et part pour l'autre monde sans même un avertissement.

 

La belle grande brune du building est allongée dans son "lazy-boy" avec la tête appuyée sur le combiné du téléphone, qui lui, repose sur son épaule gauche.

 

-Stéphanie ? On dirait que je parle toute seule... Es-tu là ?

Allô, allô ! Stéphanie ? J'ai pas le temps de niaiser là... arrête tes farces plates...

 

Stéphanie avait le don de souvent faire des farces plates et Rachel croyait encore se faire arnaquer par une autre stupidité anodine.

 

-Bon ben salut... à plus tard beauté ! Rachel raccroche pour vaquer à ses préparatifs.  

 

Rachel parait aussi très bien. Mais elle ne se dit pas aussi chanceuse que Stéphanie car elle préfère toujours se maquiller pour sortir et se plier à toutes ces exigences qui prennent souvent beaucoup trop de temps pour rien.

 

Tandis que pour Stéphanie, maquillée ou pas, ça ne change absolument rien dans sa vie. (Du moins, du temps où elle vivait !)   

    

Rachel se met à chercher son paquet de cigarettes et le trouve... il est vide. Elle traverse l'appartement aux murs verts forêt et frappe à la porte du voisin. Un homme généreusement bedonnant vient lui ouvrir...

 

-Tiens, si c'est pas la belle Rachel ! Dit-il, heureux de la voir et quasiment prêt à l'inviter prendre un café de nouveau...

 

-Salut Bryan, je suis bien pressée. Je me prépare pour un autre gala. Est-ce que Marc pourrait aller m'acheter un paquet de cigarettes ?

 

-Oh oui, j'veux y aller ! Crie le jeune homme de presque 18 ans aux cheveux roux.

 

-C'est gentil ! Merci mon petit Marc ! Dit-elle.

 

-Toujours la même sorte ? Demande le jeune.

 

-Oui, toujours la même ! Le jeune part en courant dans le couloir...  

 

En revenant à son appartement, son répondeur lui indique un nouveau message:

 

-Salut beauté, c'est Mike... j'voulais juste entendre ta voix... à plus tard mon amour !  

    

Stéphanie étant partie pour l'autre monde inconnu, l'inévitable dégât se prépare de plus en plus. Plus de trois pieds de grosses mousses à arôme de pommes recouvrent l'eau du bain qui monte, monte et déborde sur le tapis bourgogne.

 

Celui-ci est noyé en quelques secondes sous l'impact des vagues moussantes qui jaillissent du bain.  

 

-Merci beaucoup mon beau ! Lui dit Rachel en lui remettant $1.00 pour l'aimable commission. Enfin, j'va en fumer une bonne ! Pense-t-elle en ouvrant son paquet et en retournant à ses tâches cosmétiques.  

    

Pendant ce temps, le robinet du bain ne chôme pas et toute l'eau perdue dans la salle de bain s'évade partout où elle le peut.

 

Elle monte à vue d'oeil comme un enfant qui grandit et inonde l'appartement au complet en recouvrant totalement Stéphanie comme si elle n'était pas assez morte comme ça.

 

L'eau envahit le logement et les petits poissons rouges nagent quelques pieds hors de l'aquarium et périssent dans la mousse.

 

Quatre pieds d'eau ruissellent dans l'appartement et débordent par les fenêtres pour tapisser toute la façade extérieure de l'immeuble du haut des 23 étages pour tout envahir de nouveau sur son passage.

 

Elle s'infiltre aussi à travers les planchers comme le vent à travers les barreaux de galerie.

 

L'eau savonneuse ne cesse d'affluer, l'inondation devient mondiale car tous les cours d'eau, fleuves et océans sortent de leur lit pour tout balayer au passage et rendent la Terre comme une immense goutte d'eau non évaporable.  

    

Après dix ans d'inactivité de la Terre, avec une subvention de la planète Mars, Dieu recréa la Terre et ordonna au nouveau plombier d’installer que des robinets à arrêts automatiques.

FIN  

 

tous droits réservés

1997